Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Jouer collectif, enjeux d'alliances

Démarche collective pour plus de solidarité à l'initiative du CCFD-TS (André Legrand)

Tout a commencé en novembre2016, lors d’une réunion des retraités CFDT à l’Union locale de Maubeuge, où les débats portaient sur l’exercice démocratique dans notre société et les élections à venir. Un débat riche du partage de l’expérience de chacun plus ou moins engagé dans diverses associations ou dans les quartiers, auprès de personnes ou familles exclues de la société ou précarisées par le travail ou son absence, le logement , la santé… De nombreuses questions ont émergé dont : que faire pour préparer ces élections, comment s’informer sur les différents programmes, comment éveiller, sensibiliser, comment aller contre le courant frontiste, être acteur et citoyen porteur de convictions, d’envies, d’attentes, comment rencontrer les candidats qui se présenteront sur le secteur ???

 

C’est à ce stade des échanges que j’ai proposé la démarche de plaidoyer du CCFD-TS. J’ai présenté, expliqué la campagne de plaidoyer Prenons le Parti de la Solidarité.

 

Les participants, trouvant la démarche intéressante voulaient en savoir davantage pour pouvoir s’inscrire dans cette campagne. Lorsque les outils du kit de campagne ont été disponibles, nous nous sommes retrouvés une petite équipe pour se former sur le manifeste du CCFD-TS et ses alliés ActionAid-peuples solidaires, Oxfam-France et Secours Catholique Caritas France., sur les 15 propositions pour une France solidaire dans le monde en 2017, ainsi que les focus sur l’évasion fiscale, la responsabilité sociale et environnementale des entreprises, la souveraineté alimentaire et la justice climatique, les questions de migration avec des éléments de contexte et de compréhension.

 

Le groupe de 6 puis de 9 n’a pas lâché l’affaire et l’envie de vivre une citoyenneté active et se mobiliser commençait à prendre corps. Dans le groupe, les copains et les copines retraité.es sont engagés pour certain  en ACO, Culture et Liberté, CMR, CCFD-TS et j’ai proposé de l’élargir au secteur agricole non représenté  et ainsi un militant de la Confédération Paysanne nous a rejoint.

 

Nous avons décidé de réaliser ensemble une lettre de demande de rendez-vous en direction des candidats aux élections législatives et à partir de nos réflexions et questions, nous avons élaboré un document pour interpeller les candidats. Trois  thèmes majeurs des documents ressources : partager justement les richesses pour mettre fin aux pauvretés et aux inégalités, promouvoir la justice climatique et la souveraineté alimentaire et faire respecter les droits humains en France comme dans les pays du sud. A ces trois thèmes, se sont ajoutés deux autres orientés sur l’éducation et la formation ainsi que sur l’accès aux soins.

 

Ces différents thèmes ont été déclinés sur les réalités de notre territoire Sambre-Avesnois. Un document support a été ainsi  réalisé pour interpeller les candidats, invités à s’engager sur ces propositions, document s’ajoutant au dossier d’engagements Prenons le Parti de la Solidarité.

 

Au moins cinq réunions ont été nécessaires pour arriver à ce résultat. Aujourd’hui les rendez-vous sont en cours de réalisation et les candidats s’engagent ou pas sur les propositions.

 

L’envie de poursuivre ce travail a déjà été partagé notamment pour rencontrer de nouveau les candidats élus et leur rappeler leurs engagements d’une part et d’autre part pour s’organiser et construire ensemble une force de propositions en direction du Conseil de Développement du bassin Sambre –Avesnois par exemple.

Le travail réalisé ensemble nous a enrichis et fortifiés dans l’idée qu’il était possible de se mobiliser.

 

Nous n’avons ici rien inventé, mais nous avons expérimenté ce travail collaboratif, cette réflexion commune, cette envie d’arriver ensemble à produire les outils nécessaires et faire avancer la parole citoyenne et l’engagement du même nom,  partageant la conviction qu’ensemble nous sommes plus forts, qu’en se rassemblant, nous seront mieux entendus.

 

Tout cela fait écho à ce que Claudette et Nerlande, partenaires haïtiennes du CCFD-TS nous disaient lors de leur passage dans l’Avesnois en mars de cette année. Elles nous interpellaient sur nos pratiques collaboratives avec les autres associations ou organisations du territoire pour faire avancer tous les projets actuels et futurs qui font et feront un territoire ouvert, dynamique, inventif où il fait bon vivre. Elles nous disaient aussi avec force qu’en cette année d’élections, nous avions de sérieuses cartes à jouer pour ici et ailleurs dans le monde.

Article publié par cmr • Publié Mercredi 14 juin 2017 • 291 visites

Haut de page